traitement du plomb

Malgré des qualités indéniables (excellente résistance et forte malléabilité), le plomb est un métal dont la dangerosité pour l’homme reste une source de préoccupations. En effet, une exposition régulière engendre des conséquences néfastes sur la santé des salariés. Face à ce constat, les industriels – dont D’Huart Industrie – ont déployé des mesures préventives dans l’optique de réduire – au plus bas niveau techniquement possible – le risque d’exposition au plomb.

Société du groupe Calder, D’Huart Industrie met en lumière – par le biais de cet article – les mesures de prévention déployées pour assurer la protection des salariés travaillant dans cet élément ainsi que leurs familles.

Les secteurs d’activité travaillant le plomb

Utilisé depuis des siècles pour une variété d’applications, le plomb se retrouve aujourd’hui dans trois principaux secteurs d’activité : le bâtiment, l’industrie et l’artisanat.

Le bâtiment

Premièrement, l’essentiel du plomb fabriqué est employé dans le secteur de la construction et de la rénovation de bâtiments. À titre d’exemple, il peut s’agir de :

  • Travaux de couverture des toitures (soudure au plomb, manipulation de feuilles de plomb, etc.),
  • Opérations d’entretien sur des peintures et canalisations de bâtiments anciens,
  • Etc.

L’industrie

Ensuite, le secteur de l’industrie l’utilise également dans de nombreux domaines comme :

  • Industrie nucléaire
  • Fabrication et recyclage de batteries,
  • Industrie aéronautique et spatiale
  • Plasturgie,
  • Métallurgie,
  • Etc.

L’artisanat

Enfin, selon leurs spécialités, les artisans sont amenés à occasionnellement le manipuler. 

Les risques professionnels liés à l’exposition du plomb

Au travers de ces trois secteurs d’activités, ce sont ainsi près de 200 000 salariés qui travaillent quotidiennement le plomb (enquête Sumer menée en 2017). Au gré des manipulations, ce métal lourd peut présenter des risques pour leur santé. Plus précisément, il peut pénétrer dans l’organisme :

  • Par inhalation : poussières et fumées notamment,
  • Ou par ingestion : mains sales, aliments souillés.

Par conséquent, le plomb est susceptible de provoquer des maladies graves chez les travailleurs et peut rester dans le corps durant une dizaine d’années. Les effets de ce métal sur la santé sont les suivants : 

  • Dans le système nerveux, 
  • Au niveau des reins,
  • Dans le sang ,
  • Au sein du système digestif ,
  • Effets indésirables sur la reproduction ,
  • Effets hépatiques, endocriniens et autres.

D’autre part, la famille des travailleurs du plomb peut également subir les effets de ce métal :

  • Chez l’enfant : troubles du système nerveux central,
  • Chez la mère : en cas d’allaitement, retard de développement psychomoteur et mental du nouveau-né.

Les mesures préventives mises en œuvre au profit des travailleurs et de leurs familles

Dans l’intention de garantir la sécurité de chacun (salarié comme utilisateur final) face à sa toxicité, une série de mesures de prévention ont été établies dans un contexte règlementaire bien précis. Ce dernier s’étend sur 3 points à savoir : la concentration limitée du plomb dans l’air, la mise à disposition d’équipements de protection individuelle (EPI) et le respect de règles.

salarié travaillant le plomb

La métrologie des expositions professionnelles au plomb

Soumise à une réglementation particulièrement stricte, la concentration de plomb au niveau des postes et locaux de travail ne doit excéder – en aucun cas – les 0,1 mg/m3 sur 8 heures quotidiennes et 40 heures par semaine (article R. 4412-149). En valeur limite biologique, cela correspond à :

  • 400 µg de plomb par litre de sang pour les hommes,
  • Et à 300 µg/l de sang pour les femmes (article R. 4412-152).

Certifiées ISO 45001, les usines de fabrication de plomb D’Huart Industrie (et plus globalement celles du Groupe Calder) vont au-delà de cette réglementation en fixant volontairement une plombémie maximum de 103 µg/l de sang.

Également, la totalité des postes de travail chez D’Huart Industrie est équipée de dispositifs d’aspiration à la source. Ces derniers ont pour mission principale de capter un maximum de vapeurs, de fumées et de poussières de plomb.

Les équipements de protection individuelle indispensables

Étroitement lié au point précédent, le port d’équipements de protection individuelle est également une obligation pour tout travailleur habilité à le manipuler. De ce fait, ce dernier devra s’équiper de :

  • Gants,
  • Tenue de travail couvrante,
  • Cagoule filtrante, appareil ou masque respiratoire selon la durée et la régularité de manipulation du plomb : masques anti-poussières fines de type FFP2, demi-masque FFP3 avec cartouche filtrante, masque à adduction d’air.

Les mesures d’hygiène de prévention des risques du plomb

Troisièmement, l’hygiène est très importante lorsqu’une exposition au plomb est présente. En détail, les salariés doivent impérativement respecter cette suite de règles d’hygiène :

  • Ne pas boire, manger et fumer sur le lieu de travail,
  • Se laver les mains et le visage avant chaque repas,
  • Se doucher après le travail,
  • Charger de vêtements à la fin de la journée.

En parallèle, D’Huart Industrie a prévu pour ses équipes exposées professionnellement au plomb :

  • Des vêtements de travail propres chaque jour,
  • Une douche supplémentaire avant le déjeuner (en plus de celle du soir avant de rentrer chez soi).

La substitution des produits au plomb

Outre les pouvoirs publics, les industriels – dont D’Huart Industrie – s’efforcent aussi de rechercher des alternatives à l’utilisation du plomb dans un éventail de produits tels que :

  • Les additifs à base de plomb dans le carburant,
  • La peinture,
  • Les canalisations d’eau,
  • Les activités de loisirs (jeux et jouets, pêche, chasse, etc.).

Si aucune variante n’est possible, il est recommandé de l’utiliser sous une forme la moins volatile possible à savoir en poudre compacte, en granulés ou encore en pâte.

La démarche additionnelle D’Huart Industrie vis-à-vis de ses solutions

Enfin, D’Huart Industrie souhaite maximiser la protection de ses salariés, mais également celle de ses clients au contact du plomb. En industrie et dans le nucléaire, nos équipes recouvrent les pièces de plomb d’une peinture (isolation totale du plomb).

Dans le secteur du bâtiment, D’Huart Industrie sensibilise sa clientèle sur sa toxicité en prodiguant une série de règles d’hygiène visant à manipuler le plomb en toute sécurité.

Par ailleurs, notre établissement s’engage à vendre uniquement sa gamme de produits à des professionnels qualifiés et expérimentés.

Puis, D’Huart Industrie a développé le Plomb Venus®. Destiné à la couverture de bâtiments modernes ou historiques, ce produit laminé en plomb garantit aux poseurs l’absence de contact avec le métal – via un traitement de surface (peinture) – et une application par tous les temps.

Tirez parti des propriétés du plomb, en toute sécurité, et bénéficiez d’un accompagnement à chaque étape de votre projet en sollicitant les équipes D’Huart Industrie. Que ce soit en industrie, dans le bâtiment ou dans le nucléaire, nous répondrons au plus près de vos besoins avec une solution sur mesure.

Soumettez-nous votre demande à l’aide du bouton ci-dessous ou par téléphone, au 04 96 18 09 30.

Contactez-nous

Plan du site – Mentions légales – Copyright © 2019 – Une réalisation  Elliot Shebaski .
Plan du site – Mentions légales – Politique de confidentialité – Copyright © 2019 – Une réalisation  Elliot Shebaski .